Semaine des cultures urbaines – du 04 au 09 Avril 2016

Une formidable semaine de cultures urbaines  en milieu rurale

Un projet co-construit par les MJC de Manosque, de Briançon, les associations : Stéréo compagnie, Zbqlab et Akrorythmik et le K’fé Quoi, Café concert de Forcalquier

Pendant les vacances scolaires de Printemps, le K’fé Quoi à Forcalquier, les MJC de Manosque et Briançon ont accueilli “la semaine des cultures urbaines”. Ainsi, les trois structures des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes se sont regroupées autour d’un projet commun sur le territoire qui s’étend au-delà des contraintes géographiques liées aux communautés de communes ou d’agglomération. Une bien belle initiative qui émane d’un dispositif dénommé Solima, Schéma d’orientation pour le développement des lieux de musiques actuelles. Il résulte d’un processus de concertation portant sur les lieux de musiques dites actuelles entre l’État, les collectivités et les acteurs oeuvrant dans ce domaine. Identifiés à travers leur projet artistique et culturel ainsi que par leurs initiatives citoyennes, le K’fé Quoi et les deux MJC ont imaginé et co-construit leur programme dédié.

Il faut préciser que l’engouement pour les musiques actuelles dans toute leur diversité ne faiblit pas, quel que soit le territoire concerné. Elles suscitent l’intérêt d’une population nombreuse et diversifiée, qu’elle vive en ville ou à la campagne. D’autre part, l’évolution rapide des nouvelles technologies a profondément impacté les usages artistiques et culturels relevant du champ musical. Le concept de culture urbaine dans le monde rural peut paraître paradoxal et complexe et pourtant cette semaine a été un véritable succès ! Il faut se détacher de l’idée selon laquelle la ruralité serait aussi l’oubliée de la culture. La campagne ne serait-elle capable que de folklore ? Les différentes initiatives proposées dans les territoires classés “ruraux” sont très souvent méconnues du grand public. Pourtant, elles prouvent, comme l’écrivent Henry Delisle et Marc Gauchée dans leur ouvrage « Culture rurale, cultures urbaines ? », qu’il est possible de concilier qualité artistique et développement social, que « la création a quelque chose à faire avec la question du lien social ».

Les ateliers ont fait moisson

Les ateliers “cultures urbaines” ont fait moisson ! Du 4 au 9 avril, après une journée portes ouvertes pour découvrir la palette des animations proposées, les ateliers ont démarré au K’fé Quoi avec une trentaine de participants. L’association Stéréo Cie proposait un stage de Scratch et de MAO avec DJ Kep Dany, ayant permis à de nombreux enfants et jeune de 4 à 15 ans de découvrir l’utilisation des nouvelles technologies pour créer de la musique. Des ateliers claquettes et percussions corporelles assurés par le danseur lillois Jean-Pierre Douterluigne de la Cie Akrorythmik ont attiré petits et grands. Enfin, Damien Fiorani (ZBQLAB) a formé de jeunes reporters aux logiciels libres et à la réalisation d’un pocket film. En parallèle, se déroulaient à Manosque et Briançon des ateliers Slam, Break Dance, Fab Lab et Street Art. Une restitution commune s’est déroulée le jeudi au K’fé Quoi qui a accueilli une centaine de personnes. Un beau moment d’échanges et de partage.
La semaine des cultures urbaines s’est clôturée le week-end au K’fé Quoi par une programmation Slam et Hip Hop avec Mehdi Dix et DJ Kep Dany, L’1consolable et MC Porto. Au vu du succès de cette première édition partagée au carrefour des rencontres artistiques pluridisciplinaires, une prochaine est prévue début juillet.

Stylo Blues

Le K'fé Quoi Z.A les Chalus 04300 Forcalquier © Stéréo Compagnie ©